bascule de visibilité Search & Display Options

Tout Sélectionner    Désélectionner
 |   | 
Détails
   print
  Enregistrement Liens
Auteur (up) Thiebault, A.; Mullers, R.; Pistorius, P.; Meza-Torres, M.A.; Dubroca, L.; Green, D.; Tremblay, Y. url  doi
openurl 
  Titre From colony to first patch: Processes of prey searching and social information in Cape Gannets Type Article scientifique
  Année 2014 Publication Revue Abrégée The Auk  
  Volume 131 Numéro 4 Pages 595-609  
  Mots-Clés  
  Résumé ABSTRACT Seabirds forage in a highly dynamic environment and prey on fish schools that are patchily distributed. Colonially breeding seabirds regularly commute back and forth from their colony to foraging areas and need to acquire information on the location of food before and/or during each foraging trip. The use of conspecifics as cues to locate prey has long been debated, and although the hypothesis was backed up by modeling studies, observations have been contradictory. We deployed GPS devices coupled with micro video cameras on Cape Gannets to observe the social context of foraging seabirds and the influence of conspecifics on the movement of individuals. The Cape Gannets reached their first patch using a succession of flights interrupted by stops on the water, during which the birds were mainly preening. During flight, the birds reacted to conspecifics by changing direction, either flying in the opposite direction of conspecifics that were flying toward the colony or following conspecifics outward. The time to reach the first patch was significantly reduced (by half) when the birds reacted to conspecifics in these different ways, compared with the birds that did not react. The use of conspecifics flying toward the colony to find food is consistent with the hypothesis that colonies can act as a focal place for information transfer, with foragers updating their flying direction when they detect conspecifics flying toward the colony. The fine-scale reaction of seabirds toward each other at sea, and the associated improved foraging efficiency, as well as the division of trips into a succession of flights, constitute elements that indicate the existence and the use of a structured network among foraging Cape Gannets. , RÉSUMÉ Les oiseaux marins se nourrissent dans un environnement fortement dynamique et sur des proies agrégées en bancs. Les oiseaux coloniaux font régulièrement des aller-retours entre la colonie et les zones d'alimentation, et doivent alors acquérir de l'information sur la localisation de leurs proies avant et pendant chaque voyage en mer. L'utilisation de congénères comme source d'information pour localiser des proies a longtemps été débattue, et bien que cette hypothèse soit soutenue par des modèles théoriques, les observations empiriques restent contradictoires. Nous avons déployé des GPS et micro-caméras sur des individus de Morus capensis afin d'observer le contexte social de ces oiseaux au cours de leur recherche alimentaire et l'influence de congénères sur le déplacement des individus. Ceux-ci ont rejoint leur première zone d'alimentation par une succession de vols, interrompus par des arrêts sur l'eau durant lesquels ils faisaient principalement leur toilette. En vol, les oiseaux ont réagi à leurs congénères en modifiant leur direction, soit pour aller en direction opposée de congénères qui volaient vers la colonie, soit pour suivre des congénères au large. Le temps pour rejoindre la première zone d'alimentation était significativement réduit (de moitié) pour les oiseaux ayant réagi à leurs congénères de ces différentes manières, comparé aux oiseaux n'ayant pas réagi. L'utilisation de congénères volant vers la colonie pour trouver de la nourriture est en accord avec l'hypothèse de l'utilisation de la colonie comme point central pour l'échange d'information, à partir duquel les individus en recherche de nourriture pourraient ajuster leur direction de vol au fur et à mesure qu'ils rencontrent des congénères de retour vers la colonie. Les réactions à fine échelle entre oiseaux en mer, associées à l'amélioration de leur efficacité pour trouver de la nourriture, ainsi que le découpage du trajet en vols successifs, constituent des éléments en faveur de l'existence et de l'utilisation d'un réseau structuré de recherche alimentaire chez M. capensis. Mots-clés: biologging, caméra, centre d'information, GPS, oiseaux marins, prédateur à place centrale, recherche alimentaire en réseau, suivi  
  Adresse  
  Auteur institutionnel Thèse  
  Editeur Lieu de Publication Éditeur  
  Langue Langue du Résumé Titre Original  
  Éditeur de collection Titre de collection Titre de collection Abrégé  
  Volume de collection Numéro de collection Edition  
  ISSN 0004-8038 ISBN Médium  
  Région Expédition Conférence  
  Notes Approuvé pas de  
  Numéro d'Appel MARBEC @ isabelle.vidal-ayouba @ collection 1208  
Lien permanent pour cet enregistrement
Tout Sélectionner    Désélectionner
 |   | 
Détails
   print

Save Citations:
Export Records: