|   | 
Détails
   web
Enregistrements
Auteur Egea, E.; Mérigot, B.; Mahé-Bézac, C.; Féral, J.-P.; Chenuil, A.
Titre Differential reproductive timing in Echinocardium spp.: The first Mediterranean survey allows interoceanic and interspecific comparisons Type Article scientifique
Année 2011 Publication Revue Abrégée Comptes Rendus Biologies
Volume 334 Numéro 1 Pages 13-23
Mots-Clés Méditerranée
Résumé Echinocardium cordatum had long been considered as cosmopolitan, but molecular data revealed it is a complex of cryptic species, with two non-hybridizing species (B1 & B2) in the Mediterranean Sea living in syntopy with Echinocardium mediterraneum. Histological analyses of the gonads from a 17-month sampling period revealed a statistically significant time lag between the Maturity Indices of E. cordatum and E. mediterraneum. The main environmental stimulus may be different for the two nominal species, possibly seawater temperature for E. cordatum and chlorophyll a concentration for E. mediterraneum. Within the E. cordatum complex, spawning timing and synchrony are different according to major geographic areas (Atlantic/Pacific/Mediterranean) and/or the corresponding genetic subdivision [A/P/(B1 & B2)]. In contrast, the effects of temperature on the reproductive cycle seem rather to mirror the genetic lineages than environmental similarities of the different localities. Between the sister species (B1 & B2) no differences could be detected, maybe due to small sample sizes.
Adresse
Auteur institutionnel Thèse
Editeur Lieu de Publication Éditeur
Langue Langue du Résumé Titre Original
Éditeur de collection Titre de collection Titre de collection Abrégé
Volume de collection Numéro de collection Edition
ISSN 1631-0691 ISBN Médium
Région Expédition Conférence
Notes Approuvé pas de
Numéro d'Appel MARBEC @ isabelle.vidal-ayouba @ collection 1215
Lien permanent pour cet enregistrement
 

 
Auteur Hadjadji, I.; Frehi, H.; Ayada, L.; Abadie, E.; Collos, Y.
Titre A comparative analysis of Alexandrium catenella/tamarense blooms in Annaba Bay (Algeria) and Thau lagoon (France); phosphorus limitation as a trigger Type Article scientifique
Année 2014 Publication Revue Abrégée Comptes Rendus Biologies
Volume 337 Numéro 2 Pages 117-122
Mots-Clés Algeria; Algérie; Efflorescences; France; Méditerranée; alexandrium catenella/tamarense; blooms; mediterranean
Résumé
Adresse
Auteur institutionnel Thèse
Editeur Lieu de Publication Éditeur
Langue Langue du Résumé Titre Original
Éditeur de collection Titre de collection Titre de collection Abrégé
Volume de collection Numéro de collection Edition
ISSN 1631-0691 ISBN Médium
Région Expédition Conférence
Notes Approuvé pas de
Numéro d'Appel MARBEC @ isabelle.vidal-ayouba @ collection 397
Lien permanent pour cet enregistrement
 

 
Auteur Reyes, N.; Bahuchet, S.; Wahiche, J.-D.
Titre Quelle définition des « petits métiers » de la pêche ? Type Article scientifique
Année 2015 Publication Revue Abrégée Revue d’ethnoécologie
Volume Numéro 7 Pages
Mots-Clés diversité des pratiques; Droit; ethnoécologie; lagune; Méditerranée; pêche; petits métiers; règlementation européenne; techniques artisanales
Résumé À partir d’une double approche en anthropologie juridique et en ethnoécologie, cet article analyse la catégorie des pêches aux « petits métiers ». Ce segment présente plus de 80 % de la flotte de pêche en Méditerranée française. Cependant, en dépit de son importance on relève une réelle imprécision dans la définition des catégories professionnelles pratiquant cette activité halieutique. Plusieurs expressions existent pour désigner les pêches aux « petits métiers » on parle alors de « pêche artisanale », « petite pêche », « pêche côtière » ou encore « petite pêche côtière ». Nous exposerons d’abord la terminologie présente dans les textes juridiques européens et français pour parler de ces pêches aux « petits métiers ».Pour comprendre les limites de chacune de ces expressions, nous décrirons ensuite les techniques en concentrant nos observations sur les activités de pêche languedocienne exercée dans les lagunes. En effet, les techniques sont le moyen par lesquels le pêcheur accède à la ressource halieutique (poissons, mollusques et crustacés). Nous chercherons ici à dépasser la seule dimension technique afin de prendre en compte la manière dont le pêcheur les met en pratique. Nous montrons ainsi l’étendue de la diversité des pratiques existantes, comme celle des savoirs, des perceptions et des manières de travailler.Il apparaît donc que c’est cette diversité des techniques, employées dans divers écosystèmes aquatiques, qui constitue l’élément principal distinguant la pratique des pêcheurs aux « petits métiers » des autres pratiques de pêche. Une dénomination unique pour désigner l’activité de pêches aux « petits-métiers » donne l’illusion d’une catégorie homogène, là où en réalité sont réunies des pratiques de pêche extrêmement variées. C’est donc cette diversité qui constitue, pour les pêcheurs, la caractéristique fondamentale de cette activité. Compte tenu du décalage entre les définitions juridiques et les réalités du terrain, nous concluons cet article en proposant six paramètres qui permettent de caractériser les pêches aux « petits métiers » telles que considérées par les pêcheurs ».
Adresse
Auteur institutionnel Thèse
Editeur Lieu de Publication Éditeur
Langue fr Langue du Résumé Titre Original
Éditeur de collection Titre de collection Titre de collection Abrégé
Volume de collection Numéro de collection Edition
ISSN 2267-2419 ISBN Médium
Région Expédition Conférence
Notes Approuvé pas de
Numéro d'Appel MARBEC @ isabelle.vidal-ayouba @ collection 1291
Lien permanent pour cet enregistrement