Claire GOLLETY

Informations


: 02 69 61 70 34

ADRESSE : Centre Universitaire de Formation et de Recherche de Mayotte - Département des Sciences et Technologies - Route nationale 3 - 97660 - Dembéni - FR

SITE PERSO :


LIEU GEOGRAPHIQUE : MAYOTTE




BIOGRAPHIE :

Docteur en océanographie biologique et environnement marin, je m’intéresse aux relations entre biodiversité et fonctionnement en milieu côtier dominés par les producteurs primaires. Depuis ma thèse à la Station Biologique de Roscoff (Bretagne) en passant par mes contrats post-doctoraux à l’Université College Dublin (Irlande) et à l’université de St Andrews (Ecosse), j’ai développé des compétences autant en milieu rocheux qu’estuarien qui permettent d’aborder le fonctionnement de ces milieux en termes de production de matière, de stabilité du sédiment et de réseau trophique sous divers forçages anthropiques.Entre autre, j’ai développé des compétences dans l’utilisation de diverses méthodes de mesures in situ des flux d’oxygène et de carbone et l’étude de la composition en isotopes stables du carbone et de l’azote pour l’étude des réseaux trophiques. Je maîtrise également les plans d’expérimentation à différentes échelles spatio-temporelles et ai acquis une solide expérience dans l’organisation et le déroulement de campagnes d’échantillonnages en milieu intertidal. A Mayotte, j’utilise ces compétences pour améliorer les connaissances sur le fonctionnement des habitats lagonaires tels que les herbiers et les mangroves.

Pour ma bibliographie : cf. https://www.researchgate.net/profile/Claire_Gollety/publications


Publications

Aucune références trouvées pour cette personne.

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre