REMI REseau de contrôle MIcrobiologique des zones de production conchylicoles

, par Hocdé Régis

logo REMI

OBJECTIFS


Le REMI assure la surveillance sanitaire microbiologique des zones de production de coquillages classées par arrêté du préfet du département. Sur la base du dénombrement dans les coquillages vivants des Escherichia coli (E. coli, bactéries communes du système digestif, recherchées comme indicateur de contamination fécale), le REMI a pour objectifs :

  • d’estimer la qualité microbiologique des zones de production de coquillages,
  • de suivre l'évolution des niveaux de qualité microbiologique des zones de production de coquillages,
  • de détecter et suivre les épisodes inhabituels de contamination.
DESCRIPTION

Dates d'acquisition

Depuis 1989

Coordination
  • Maître d'œuvre : Ophélie Serais, Anais Crottier.
    Maître d'oeuvre au niveau Départemental : Préfet.
    En Occitanie :
    - les Préfets ont confié la mise en œuvre du REPHYTOX au Département de l'Hérault,
    - la Direction Départementale de la Protection des Populations de l'Hérault (DPP34) coordonne le dispositif pour l’ensemble des départements de la région Occitanie,
    - le Laboratoire Environnement Ressources du Languedoc-Roussillon (LER/LR) de l'Ifremer assure une AMOA (stratégie d'échantillonnage, accompagnement des opérateurs chargés des prélèvements et analyses, gestion des données et leur diffusion),
    - le Laboratoire Départemental Vétérinaire de l'Hérault (LDV34) intervient sur les prélèvements et analyses.
  • Maîtrise d'ouvrage :
    - Direction Générale de l'Alimentation (DGAL),
    - Ifremer : Appui scientifique et technique à la DGAL ainsi qu'aux services déconcentrés de l'Etat (DDi) relatifs à la mise en œuvre du dispositif - Assistance à Maîtrise d'Ouvrage (AMOA).
Partenariats

En Occitanie :
- société P2A Développement: prestataire du LDV34 pour la réalisation des prélèvements de coquillages,
- Laboratoire Départemental d'Analyses des Bouches du Rhône (LDA13) : prestataire du LDV34 pour la réalisation des analyses.

Thèmes et pôles impliqués

Systèmes littoraux d'usages multiples

Labellisation/certification

Pour la partie AMOA assurée par l'Ifremer : certification ISO 9001. Toutes les opérations, du prélèvement à la bancarisation des données, sont effectuées sous démarche qualité, dont les principales composantes sont :
- l'agrément par le Bureau de l'évaluation scientifique, de la recherche et des laboratoires (BERL) de la DGAL des laboratoires acrédités par le cofrac pour les prélèvements et analyses,
- un document de prescription national,
- un pilotage des méthodes d'analyses de recherche et dénombrement des E. coli dans les coquillages marins vivants par le LNR Microbiologie des Coquillages de l'Ifremer.


INTERÊT SCIENTIFIQUE

Problématique scientifique

Le milieu littoral est soumis à de nombreuses sources de contamination microbiologiques fécales d’origine animale et humaine. C’est ainsi que l’on retrouve dans les eaux littorales une multitude de microorganismes potentiellement pathogènes pour l’homme (bactéries, virus, protozoaires) qui se retrouvent filtrés et concentrés par les coquillages. Aussi, la présence dans les eaux de bactéries ou de virus potentiellement pathogènes pour l’homme (Salmonella spp., Vibrio, norovirus, virus de l’hépatite A) peut constituer un risque sanitaire lors de la consommation de coquillages (gastro-entérites, hépatites virales).

Emprise géographique

Littoral français, en Occitanie: littoral et lagunes.
Cartographie du réseau : https://wwz.ifremer.fr/surval/Donnees/Cartographie-Inventaire-du-reseau-REMI#/map

Paramètres suivis

Escherichia coli

Fréquence d'acquisition

Surveillance : Mensuelle à bimestrielle selon les points.
Alerte : dans les 48H après déclenchement, puiis hebdomadaire.

Métrologie

Les analyses sont réalisées uniquement dans des laboratoires agréés par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour le dénombrement des Escherichia coli dans les coquillages marins vivants. La méthode d’analyse utilisée est la méthode de référence ou toute autre méthode reconnue officiellement par la Commission Européenne comme méthode alternative à la méthode de référence. Dans les laboratoires agréés, tous les équipements susceptibles d'impacter directement ou indirectement la qualité des résultats sont étalonnés (raccordement aux étalons de référence). Le suivi métrologique est tracé.


ACCÈS DONNEES

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre