DCE-LAG Directive Cadre sur l’Eau dans les LAGunes méditerranéennes

OBJECTIFS

Diagnostic de l’état écologique et chimique des lagunes méditerranéennes françaises polyhalines et euhalines (salinité moyenne >18 PSU) :

  • état biologique : phytoplancton (en collaboration avec l’UM) et paramètres physicochimiques d'appui ; macrophytes (angiospermes et macroalgues)
  • état chimique : contaminants et substances listées dans la DCE

17 à 24 masses d'eau lagunaires (cf. carte ci-dessous) sont suivies lors de chaque campagne DCE, sur une vingtaine de stations pour le phytoplancton, la physico-chimie et les contaminants, et sur plus de 300 stations pour les macrophytes

carte des lagunes

© Ifremer, localisation des lagunes suivies, "Surveillance DCE-Lagunes" sur la façade est de la Corse

DESCRIPTION

Dates d'acquisition

Initiées en 2003, les campagnes sont annuelles à bi-annuelles

Coordination
  • Maître d'oeuvre : Ifremer / LER-LR Sète
  • Coordinateur scientifique : Valérie Derolez
  • Coordination du volet contaminants : Dominique Munaron
Partenariats
  • Université de Montpellier/MARBEC
  • Université de Bordeaux/EPOC
  • Ifremer / LERPAC-Corse
  • STARESO
  • P2A développement
  • GIS-Posidonies
  • Structures de gestion des lagunes
Thèmes et pôles impliqués

Individus, populations et habitats ; Dynamique et fonctionnement des communautés ; Systèmes Littoraux d'usages multiples ; Contaminants : devenir et réponses ; Pôle Observatoires et systèmes d'informations


INTERÊT SCIENTIFIQUE

Problématique scientifique

La Directive Cadre sur l’Eau (DCE) (2000/60/CE), impose à tous les Etats membres de l'Union Euroopéenne de maintenir ou de recouvrer un bon état des milieux aquatiques d’ici 2021.
La surveillance de la qualité des lagunes est un sujet mobilisateur dans le bassin Rhône Méditerranée Corse, où ces milieux à l'interface terre-mer sont le support de nombreux services écosystémiques et ont été particulièrement dégradés par les pressions anthropiques. Les suivis réguliers de l'état chimique et écologique des lagunes méditerranéennes permettent d'étudier les réponses et l'inertie de ces écosystèmes aux mesures de restauration mises en place.

Emprise géographique

Méditerranée française (Occitanie et Corse)

Paramètres suivis

Hydrologie (T°, salinité, O2, turbidité, nutriments), phytoplancton (chlorophylle-a, pico et nanophytoplancton), macrophytes, macrofaune benthique, contaminants chimiques

Fréquence d'acquisition

Hydrologie et phytoplancton : tous les 2 ans (juin/juillet/août), macrophytes : tous les 3 ans, contaminants chimiques : tous les 3 ans



Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre