CONNECT-MED

Connectivité des poissons côtiers sur le littoral méditerranéen

Objectifs

Mieux comprendre la connectivité de quatre espèces côtières, la daurade royale, le loup, le muge et la saupe, entre les lagunes et la mer en fonction de différents types d’habitats, naturels ou exploités (conchyliculture) et des conditions environnementales (température de l’eau, vent, oxygène…).


DESCRIPTION

Coordinateur scientifique / correspondant MARBEC : Jérôme Bourjea.
Maîtres d’oeuvre : Ifremer, Jérôme Bourjea.
Financement : Agence française pour la Biodiversité.
Maîtrise d’ouvrage : UMR MARBEC (Ifremer, le CNRS, l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Université Montpellier).
Partenaires scientifiques : Majorité des Parcs Marins entre Marseille et la frontière espagnole.

INTERÊT SCIENTIFIQUE

Problématique scientifique : le marquage des poissons (plus de 360 marqués depuis le démarrage du projet) permettra d’estimer la fidélité de ces espèces à une ou plusieurs lagunes, de quantifier le temps passé dans les lagunes et en mer en fonction des saisons, d’avoir une vision globale de la connectivité régionale des espèces, d’avoir une meilleure connaissance de leur site de reproduction.
Emprise géographique : Golfe du Lion, de la lagune du Canet (frontière espagnole) à Berre à Marseille.
Paramètres suivis : fidélité selon les types d’habitats naturels ou exploités (conchyliculture), suivi des déplacements grâce à un émetteur acoustique sur la face ventrale interne, conditions environnementales (température de l’eau, vent, oxygène...).
Date et fréquence d’acquisition : depuis 2017, 270 daurades (Sparus aurata), 150 loups (Dicentrarchus labrax), 50 saupes (Sarpa salpa) et 50 muges (Mugil spp) seront marqués entre 2017-2020. Actuellement, sont comptés 360 poissons marqués depuis juin 2017 (dont 202 en 2019).
PNG - 91 ko
© Ifremer, campagne de communication à l’attention des pêcheurs côtiers pour aider au signalement des poissons marqués.
PNG - 80.9 ko
© Ifremer zone de Leucate, 63 poissons marqués, avec 21 loups et 30 daurades.

ACCÈS DONNÉES

Site Web

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre