Présentation documentaire ARTE « Papouasie : Lengguru, Le Monde Perdu »

Publié le :

Au XXVIIIème Festival de l’Aventure janvier 2017, Laurent POUYAUD et Régis HOCDE, dimanche 22/01, 21h00.

Lengguru demeure un des derniers territoires inexplorés de la planète. D’une surface équivalente à la Sardaigne, ce vaste massif montagneux se situe au cœur d’une région mystérieuse, isolée et difficilement accessible, dans la moitié occidentale indonésienne de l’île de Nouvelle Guinée, aux confins du vaste archipel indo-australien. Cette partie de l’île est pour l’essentiel constituée d’imposants massifs karstiques à l’instar de Lengguru, recouverts de forêts primaires impénétrables et abritant une faune et une flore d’une richesse exceptionnelle.

Lengguru, Un monde perdu, vous invite au cœur de l’un des derniers territoires inexplorés. Pendant six semaines, fin 2014, le massif de Lengguru, vieux de 10 millions d’années, isolé et difficile d’accès, a été parcouru par 74 chercheurs européens et indonésiens, pour la plus importante expédition scientifique jamais menée en Indonésie.

Cette expédition a été menée en collaboration avec l’institut de Recherche pour le développement. IRD est un établissement public français à caractère scientifique et technologique qui intervient depuis plus de 60 ans dans les pays du Sud. Il est placé sous la double tutelle des ministères chargés de la Recherche et de la Coopération.
Laurent Pouyaud est affecté à l’Institut des Sciences de l’évolution de Montpellier (ISE-M) depuis 2007. Coordinateur scientifique du projet de recherche « Karst & Biodiversité » en Papouasie occidentale (Indonésie), Co-coodinateur d’expéditions scientifiques dans le massif karstique de Lenggur avec Régis Hocgé, ingénieur de recherche à l’IRD, au profil original qui se situe à l’interface entre trois domaines : la recherche, les systèmes d’informations scientifiques et la conduite de projets.

JPEG - 26.3 Mo
© G. Diraimondo - Lengguru 2014 - Plongeur scientifique

Une exposition est également présentée au Parc zoologique de Lunaret à Montpellier jusqu’au 28 février 2017 : « Lengguru, un monde perdu » . 2015. Dir. Scientifique : Hocdé R. et L. Pouyaud (IRD), Kadarusman (POLTEK), Semiadi G. (LIPI). IRD/DIC.

Voir en ligne : www.LENGGURU.org/ ?page_id=2539

Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre