2mai 2019

Modélisation de la dispersion des larves de dorade royale dans le Golfe du Lion

Par: Christophe Lett, IRD UMR MARBEC Lieu: Salle Mont St-Clair, Station Ifremer, avenue Jean Monnet, Sète

La dorade royale (Sparus aurata L.) est une espèce emblématique de la Méditerranée. Dans le Golfe du Lion, son exploitation remonte à au moins 2500 ans, avec de fortes implications socio-économiques, à l’échelle régionale mais aussi au plan national.
Pourtant, il n’y a actuellement aucun plan de gestion de ses captures en Méditerranée, essentiellement par manque de données locales fiables concernant les paramètres biologiques utilisés en dynamique des stocks. Si les zones de nourricerie de la dorade royale en lagune sont relativement bien connues, leurs zones de ponte en mer le sont beaucoup moins et leur identification fait partie des objectifs du projet de recherche Boucledor (http://www.boucledor-project.com/). Dans ce contexte, je présenterai des résultats préliminaires de modélisation de dérive de larves de dorade royale entre zones de ponte et zones de nourricerie du Golfe du Lion et comparerai les résultats de durées de dérive obtenues par simulation à ceux obtenus par analyse d’otolithes de larves collectées à l’entrée des lagunes.

Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre