25février 2021

De l’abeille aux poissons... !

Par: Lieu:

Bannière des Jeudis


> Camille Houdelet Post-Doctorante Ifremer, UMR MARBEC Palavas, JEUDI 25 FÉVRIER 2021, 13h45 \ 14h30

De l’abeille aux poissons... !

En apiculture et en aquaculture, comme dans de nombreuses activités de production animale, les éleveurs sont en demandes d’outils d’évaluation de l’état de santé des élevages ou de l’identification rapide du sexe, peu coûteux et utilisables sur le terrain. En apiculture, le phénomène mondial d’effondrement des colonies d’abeilles domestiques peut être expliqué par l’exposition de celles-ci à différents stresseurs (biotiques et abiotiques) qui peuvent agir seuls ou en synergie. La recherche de marqueurs d’infection par des microsporidies (Nosema ceranae) a été conduite au niveau immunitaire tissulaire (tube digestif) et circulant (hémolymphe) de l’hôte par des approches complémentaires de spectrométrie de masse (empreintes moléculaires massiques par MALDI BeeTyping®, approches de protéomique fine sur des segments de tube digestif et imagerie moléculaire par MALDI). Ces différents éléments permettront le développement de nouveaux outils de diagnostic, voire de pronostic, pour assister l’apiculteur ou les services sanitaires dans le suivi de leur rucher. En parallèle en aquaculture, la connaissance du sexe tout comme l’appréciation du stress chez les poissons constitue deux préoccupations majeures pour les éleveurs. Le développement d’alternatives plus aisées à mettre en œuvre, peu coûteuses et très fiables, serait donc d’un grand intérêt pour la filière. C’est dans ce cadre que le projet miSS (microARN, Sex & Stress, FEAMP) se propose de développer l’utilisation de micro-ARN (miARN) circulant dans le sang comme marqueurs du stress chronique et du sexe chez huit espèces de poissons avec un intérêt majeur en aquaculture : Bar, Daurade, Maigre, Turbot, Ombrine ocellée, Sorbe dorée, Vierge feuille et Esturgeon. Ces marqueurs se voulant être universels, ils pourront à terme être utilisés chez d’autres espèces de poissons d’intérêt halieutique.

prochainement
Jeudi 04 mars 2021 : Guillaume Simonet Coordonnateur du RECO, "Le RECO, une organisation-frontière sur les changements climatiques en Occitanie"

UMR MARBEC (IRD, Ifremer,Université de Montpellier, CNRS) ✆ 04 99 57 32 27 - 04 99 57 32 90 - 04 67 14 36 72 \ www.umr-marbec.fr

Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre