15septembre 2016

Valoriser les espèces lagunaires à potentialités aquacoles pour une aquaculture durable

Par: Sylvain Kouassi Konan Département Aquaculture, CRO, Côte d’Ivoire Lieu: Salle de réunion, 1 er étage Bâtiment 24, Campus Triolet, Montpellier

La valorisation et la diversification des espèces aquacoles sont nécessaires, voire essentielles dans la recherche des moyens à employer pour assurer l’autosuffisance alimentaire et la sécurité alimentaire. Aussi, la forte valeur économique et culturelle de certains poissons, notamment, Polydactylus quadrifilis, Thrachninotus teraia et Pomadasis jubelinii pour les populations côtières et lagunaires ivoiriennes,
induit-elle la nécessité de leur production aquacole.

Les objectifs spécifiques de la présente étude se résument en la réalisation des tests d’élevage de ces poissons à la station expérimentale de Layo. Il s’agit de :

  • évaluer l’adaptabilité de ces poissons aux conditions d’élevage en captivité,
  • étudier leur reproduction en captivité pour une amélioration des performances de reproduction,
  • déterminer les performances zootechniques aquacoles à travers des tests d’élevage des larves, le prégrossissement et le grossissement,
  • étudier la génétique sous tous ses aspects, afin de mieux les caractériser.
    Valoriser les espèces lagunaires à potentialités aquacoles pour une aquaculture durable

Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre