12janvier 2017

La recherche alimentaire chez les oiseaux de mer : l’importance de la dimension sociale

Par: Yann Tremblay IRD, UMR MARBEC, Sète Lieu: Salle Mont St-Clair, Station Ifremer, avenue Jean Monnet, Sète

Attention, changement d’horaire, le créneau des séminaires est désormais porté de 13h15 à 14h00

L’évolution des oiseaux marins a abouti a une certaine diversité de leurs adaptations à la vie marine et de leurs comportements de recherche alimentaire. Ces derniers doivent répondre à des contraintes très particulières.
Les mers et océans représentent des espaces immenses et à forte contrainte thermique pour des endothermes. Les proies sont distribuées de façon agrégée, et ont développé des comportements d’évitements. L’interface air-eau rend les proies relativement cryptiques et, pour un prédateur à respiration aérienne, leur capture implique de se mettre en apnée.
Comment ces contraintes ont été levées ?
L’avènement du biologging a aidé considérablement à comprendre ce que font et peuvent faire les oiseaux de mer, et à comprendre comment ils ajustent leurs comportements aux variations de l’environnement. Cependant, un des biais de l’approche biologging est de se concentrer sur l’échelle individuelle, or, les oiseaux de mer sont très souvent en groupe.
Je présenterai ici une synthèse d’un certain nombre de mes travaux récents montrant l’importance de la dimension sociale de la recherche alimentaire chez les oiseaux de mer.
La recherche alimentaire chez les oiseaux de mer : l’importance de la dimension sociale

Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre