Campagne ABRAÇOS 2, c’est parti !

Publié le : , par Bertrand Arnaud

En octobre 2015 a eu lieu la première campagne multidisciplinaire Abraços (Acoustic along the Brazilian coast) dans le Nordeste Brésilien. Au vu du succès de cette campagne et de l’étendue des connaissances acquises, il y a eu consensus entre les équipes Brésiliennes et Françaises pour renouveler l’aventure. Abraços 2 c’est une saison différente, une campagne plus longue, une zone plus étendue et un protocole adapté afin de collecter encore plus de données.

Du 9 avril au 8 mai 2017, à bord du N/O ANTEA de l’IRD, le groupe composé de chercheurs et étudiants Français, Brésiliens, Péruviens et Colombiens va donc étudier les compartiments physiques, chimiques et biologiques des écosystèmes côtiers et hauturiers du Nordeste Brésilien.

JPEG - 65.7 ko
Trajet de la campagne Abraços 2 dans le Nordeste Brésilien - © Arnaud Bertrand


Durant la campagne, une journée débute à 6h avec un profil (sonde CTD et rosette) pour mesurer les paramètres physico-chimiques jusqu’à 1000 m de fond. Puis c’est un chalut pélagique ou de fond, et enfin des prélèvements avec différents filets à plancton. Ces stations sont réalisées deux à trois fois par jour jusqu’à 22h environ pour les opérations, minuit voire bien plus tard pour les traitements. Par ailleurs sont prélevées en continue les données de courants (ADCP) jusqu’à 700 m de fond, des données acoustique, les paramètres météorologiques ainsi que les conditions de température et salinité superficielles.

JPEG - 30 ko
Chargement du matériel, et déjà la tête dans les étoiles... - © Arnaud Bertrand


Au second jour de navigation tout va bien à bord, et nous allons prochainement présenter les différentes activités que nous réalisons.
À suivre…

Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre