Abraços sous oxygène

Publié le : , par Bertrand Arnaud

Abraços sens dessus dessous, 6 octobre
Abraços à Fernando de Noronha, 1er octobre
ABRAÇOS sous la lune rousse, 29 septembre
Abraços, 18 septembre

Les poissons ont besoin de nourriture et d’oxygène, le second peut être plus difficile à obtenir que le premier. En effet, extraire les molécules d’oxygènes dissoutes dans l’eau peut être extrêmement coûteux en énergie. Ainsi, de nombreuses espèces de poissons doivent nager continuellement pour permettre un flux d’eau suffisant dans leurs branchies.
Certaines parties de l’océan mondial, comme les côtes du Pacifique est, du nord de l’océan Indien ou encore de l’Atlantique sud-est, sont caractérisées par la présence de zones de minimum d’oxygène (ZMO). Dans ces régions, la concentration en oxygène peut être très faible, voire indétectable, sur une couche pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres. La concentration en oxygène dissous est alors un paramètre clef de la structure et du fonctionnement des écosystèmes.
Le long des côtes Brésiliennes, nulle ZMO, cependant la concentration en oxygène est relativement faible à certaines profondeurs, on observe alors des "déserts" locaux où les organismes sont très peu abondants. Dans les abysses, la nourriture est rare, l’énergie doit être économisée, si une couche plus oxygénée apparait alors, les organismes s’y concentrent, formant une couche facilement observable par acoustique.

JPEG - 183.3 ko
Chalutage de nuit


Nous avons échantillonné de telles couches fines, d’une vingtaine de mètres d’épaisseur, situées à environ 530 m de fond. Les captures au chalut ont révélé la présence de grosses crevettes de profondeur, ainsi qu’une diversité de poissons pélagiques.

JPEG - 300.6 ko
Poissons bathypélagiques


JPEG - 265.6 ko
Crevettes bathypélagiques


Après avoir dessiné sur la carte une première marguerite autour de Fernando de Noronha, puis une seconde centrée sur l’Atoll das Rocas, nous faisons maintenant route vers le port de Natal. Une partie de l’équipe sera relevée avant de poursuivre les travaux en zone côtière, entre Natal et Recife.

JPEG - 51 ko
Une ligne sur l’horizon : l’Atoll das Rocas


A suivre...

Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre