Abraços sens dessus dessous

Publié le : , par Bertrand Arnaud

Abraços à Fernando de Noronha, 1er octobre
ABRAÇOS sous la lune rousse, 29 septembre
Abraços, 18 septembre

Après une semaine de mer, le protocole est rodé et les stations s’enchainent sereinement. Nous avons donc pu profiter d’un transect perpendiculaire au vent, pour prendre de la hauteur. Gildas Roudaut a fait décoller son cerf volant pour photographier et filmer l’Antea en pleine course.

JPEG - 209 ko
L’Antea vu du ciel (IRD/G. Roudaut)


Durant les premiers jours, nous avons du faire face à quelques problèmes techniques, notamment un chalut à micronecton qui s’est révélé inefficace car impossible à manœuvrer (inadéquation entre le diamètre des câbles, la puissance du navire et la taille des panneaux du chalut). Après plusieurs essais, nous nous sommes tournés vers le chalut ’mésopélagique’ à mailles plus fines, mais qui lui, s’épanouit dans le bleu de l’océan, comme le montrent les images de la caméra placée dans le filet. Les captures obtenues nous éclairent sur ce que nous observons avec les sondeurs acoustiques. La zone est dominée par une couche superficielle, majoritairement composée d’organismes gélatineux, alors que plus profondément, dans la thermocline, nous trouvons un mélange d’euphausiacés, poissons et larves.

JPEG - 159.2 ko
Chalut mésopélagique en début de filage


Le 5 octobre, nous avons fait une station au dessus d’un mont sous marin situé entre l’archipel de Fernando de Noronha et l’Atoll das Rocas. Nous avons installé la caméra sur la rosette (série de bouteilles permettant de prélever de l’eau à différentes profondeurs), juste au dessus de la CTD (appareil enregistrant en continu des mesures physico-chimiques), afin d’observer le haut de la structure bathymétrique, à 60 m de profondeur. Les images permettent d’identifier les poissons à l’origine des échos observés par acoustique : des sérioles et des carangues.

JPEG - 287.1 ko
Image du sommet du mont sous marin avec présence de poissons démersaux


Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre