Abraços 2 : sel de mer

Publié le :

Auteur : Gael Alory (CNAP/Legos)

La salinité est une variable climatique essentielle, qui est même estimée par satellite depuis quelques années. En surface, elle porte la signature du cycle de l’eau : ses variations reflètent les échanges d’eau douce par précipitation et évaporation entre l’océan et l’atmosphère, qui s’intensifient avec le changement climatique. Comme la température, la salinité affecte la densité de l’eau de mer et les courants océaniques liés à cette dernière. Dans les régions tropicales très pluvieuses où existent les panaches de grands fleuves comme l’Amazone, la forte stratification verticale en salinité favorise le réchauffement de la couche de surface océanique et la convection atmosphérique. La salinité est également un bon traceur des masses d’eau. Ainsi, pendant la campagne, nous suivons un maximum de salinité en profondeur qui nous indique le chemin du Courant Nord-Brésil.

Pour mesurer la salinité durant la campagne ABRAÇOS 2, nous utilisons trois méthodes différentes :

  • en surface et en continu avec un thermosalinographe (TSG), instrument qui équipe un large réseau de navires océanographiques et de commerces ;
  • lors des stations avec une première sonde CTD (conductivity-temperature-depth) montée sur la rosette, qui permet d’effectuer des profils jusqu’à 1000 m de profondeur, et une seconde parfois montée sur le chalut ;
  • par des prélèvements effectués sur la rosette à différentes profondeurs et analysés avec un salinomètre.
    JPEG - 57.9 ko
    Prélèvement d’eau sur la rosette - 57.9 ko - © Arnaud Bertrand

    Toutes ces méthodes sont basées sur la mesure de la conductivité électrique de l’eau de mer qui dépend de la salinité et de la température. La dernière méthode est la plus précise et permet de calibrer les autres, de corriger les dérives instrumentales. La mesure au salinomètre repose sur la comparaison de la conductivité des échantillons d’eau de mer analysés à celle d’une eau de mer dite « normale », produite artificiellement et dont la salinité est connue de façon très précise. Elle se fait dans des conditions de température très contrôlées, en immersion dans un bain d’eau thermostatée.

    JPEG - 53.2 ko
    Mesure de la salinité au salinomètre (le sel j’aime !) - 53.2 ko - © Arnaud Bertrand


A lire aussi :

Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre