Actualités

  • Les dernières actualités l'UMR :
  • Le RECO, une organisation-frontière sur les changements climatiques en Occitanie

    Publié le :

    Bannière des Jeudis


    > Guillaume Simonet Coordonnateur du RECO, JEUDI 04 MARS 2021, 13h15 \ 14h00

    Le RECO, une organisation-frontière sur les changements climatiques en Occitanie

    PNG - 8 ko

    L’accélération des changements climatiques oblige les territoires à se réorganiser, lesquels se heurtent à de nombreux freins organisationnels, techniques ou financiers au moment de la mise en place de stratégies d’adaptation à l’échelle locale. Face à ces constats, de nombreuses « organisations frontières » ont émergé à travers le monde (Ouranos au Québec ; UKCIP en Angleterre ; BC3 en Espagne…) afin de rapprocher les connaissances scientifiques des mécanismes décisionnels et faciliter l’opérationnalisation d’actions. Depuis 2017, l’Occitanie s’est dotée d’une telle initiative à travers le Réseau d’expertise sur les changements climatiques en Occitanie (RECO), formant une continuité régionale en la matière avec ses homologues Acclimaterra à l’ouest et le GREC-SUD à l’est. Ces structures ont comme missions principales de faciliter la mise en place d’adaptation en réponse aux impacts climatique observés et futurs à travers :
    ■ 1) le transfert des connaissances scientifiques,
    ■ 2) leur rôle d’interface entre acteurs et,
    ■ 3) un appui à la décision locale.
    L’intervention propose de présenter le bilan des trois années d’existence du RECO, maturation marquée par le lancement de l’élaboration du 1er Cahier Régional Occitanie sur les Changements Climatiques en vue d’une publication au moment de la sortie du 6e rapport du GIEC à l’automne 2021.

    prochainement
    Jeudi 11 mars 2021 : Tom Horton (University d’Exeter, Penryn campus) “Evidence of increased occurrence of Atlantic Bluefin Tuna in waters off the UK and Ireland”

    UMR MARBEC (IRD, Ifremer,Université de Montpellier, CNRS) ✆ 04 99 57 32 27 - 04 99 57 32 90 - 04 67 14 36 72 \ www.umr-marbec.fr

  • Soutenance d’HDR Fabrice Duponchelle, 02/03/2021, 14h00

    Publié le :

    Soutenance HDR
    > Fabrice Duponchelle Chargé de Recherche IRD, École Doctorale 584 – GAIA, Université de Montpellier, MARDI 02 MARS 2021, 14h00

    L’étude des stratégies de vie des poissons pour la gestion des pêches et la conservation

    Résumé
    La stratégie d’histoire de vie d’un organisme inclut des caractéristiques biologiques fondamentales, ou traits de vie, tels que son âge et sa taille de première reproduction, le nombre de cycles reproducteurs, sa fécondité, sa croissance, sa survie, l’effort de reproduction qu’il alloue à chaque ponte, etc. L’existence d’une espèce, son évolution et son maintien dans un milieu donné dépendent des stratégies d’histoire de vie mises en œuvre pour s’adapter aux contraintes environnementales qu’elle rencontre. En raison des intérêts économique et alimentaire majeurs qu’ils représentent, en particulier dans les régions tropicales, les poissons constituent un des maillons les plus exploités et menacés de la biodiversité aquatique et requièrent de fait une gestion appropriée, qui repose sur la connaissance précise des traits de vie des espèces. Dans cet exposé, je m’attacherai à illustrer les recherches que je mène, en collaboration avec les partenaires du Sud et les étudiants, sur les stratégies de vie des poissons et leur intérêt pour la gestion des espèces exploitées et leur conservation.

    Jury :


    Catherine Alliaume, Professeure à l’Université de Montpellier
    Philippe Keith, Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle
    Christine Argillier, Directrice de Recherche à l’INRAE


    Eric Feuteun, Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle
    Dominique Ponton, Directeur de Recherche à l’IRD

    Tutelles MARBEC
  • De l’abeille aux poissons... !

    Publié le :

    Bannière des Jeudis


    > Camille Houdelet Post-Doctorante Ifremer, UMR MARBEC Palavas, JEUDI 25 FÉVRIER 2021, 13h45 \ 14h30

    De l’abeille aux poissons... !

    En apiculture et en aquaculture, comme dans de nombreuses activités de production animale, les éleveurs sont en demandes d’outils d’évaluation de l’état de santé des élevages ou de l’identification rapide du sexe, peu coûteux et utilisables sur le terrain. En apiculture, le phénomène mondial d’effondrement des colonies d’abeilles domestiques peut être expliqué par l’exposition de celles-ci à différents stresseurs (biotiques et abiotiques) qui peuvent agir seuls ou en synergie. La recherche de marqueurs d’infection par des microsporidies (Nosema ceranae) a été conduite au niveau immunitaire tissulaire (tube digestif) et circulant (hémolymphe) de l’hôte par des approches complémentaires de spectrométrie de masse (empreintes moléculaires massiques par MALDI BeeTyping®, approches de protéomique fine sur des segments de tube digestif et imagerie moléculaire par MALDI). Ces différents éléments permettront le développement de nouveaux outils de diagnostic, voire de pronostic, pour assister l’apiculteur ou les services sanitaires dans le suivi de leur rucher. En parallèle en aquaculture, la connaissance du sexe tout comme l’appréciation du stress chez les poissons constitue deux préoccupations majeures pour les éleveurs. Le développement d’alternatives plus aisées à mettre en œuvre, peu coûteuses et très fiables, serait donc d’un grand intérêt pour la filière. C’est dans ce cadre que le projet miSS (microARN, Sex & Stress, FEAMP) se propose de développer l’utilisation de micro-ARN (miARN) circulant dans le sang comme marqueurs du stress chronique et du sexe chez huit espèces de poissons avec un intérêt majeur en aquaculture : Bar, Daurade, Maigre, Turbot, Ombrine ocellée, Sorbe dorée, Vierge feuille et Esturgeon. Ces marqueurs se voulant être universels, ils pourront à terme être utilisés chez d’autres espèces de poissons d’intérêt halieutique.

    prochainement
    Jeudi 04 mars 2021 : Guillaume Simonet Coordonnateur du RECO, "Le RECO, une organisation-frontière sur les changements climatiques en Occitanie"

    UMR MARBEC (IRD, Ifremer,Université de Montpellier, CNRS) ✆ 04 99 57 32 27 - 04 99 57 32 90 - 04 67 14 36 72 \ www.umr-marbec.fr

  • Le rôle du stress et de l’épigénétique dans la sexualité des poissons

    Publié le :

    Bannière des Jeudis


    > Alexander Goikoetxea Post-Doctorant Ifremer, UMR MARBEC Palavas , JEUDI 18 FÉVRIER 2021, 13h45 \ 14h30

    Le rôle du stress et de l’épigénétique dans la sexualité des poissons

    Le changement de sexe faisant partie du cycle de vie habituel de nombreux poissons téléostéens, est souvent d’origine sociale et se caractérise par des changements spectaculaires dans le comportement, la structure gonadique et l’expression génétique. Même chez certaines espèces de poissons gonochoristiques (sexes séparés fixes), il existe des cas où des conditions externes spécifiques peuvent induire une inversion fonctionnelle du sexe chez des espèces par ailleurs GSD (détermination génétique du sexe). La manière précise dont les signaux environnementaux (par exemple, les indices sociaux, la température) sont traduits dans la cascade moléculaire qui sous-tend ces transformations reste inconnue. Des recherches récentes impliquent à la fois l’axe du stress et les mécanismes épigénétiques comme facteurs clés reliant les stimuli environnementaux et le contrôle du destin sexuel. Nous examinons ici le rôle du cortisol (principale hormone de stress chez les poissons) et des facteurs épigénétiques dans la médiation de cet extraordinaire exemple de plasticité sexuelle chez un hermaphrodite protogyne (de femelle à mâle), le labbe tacheté de Nouvelle-Zélande (Notolabrus celidotus). La manipulation sociale (élimination des mâles dominants) suffit à induire un changement de sexe chez les femelles captives de cette espèce. Nous étudions également comment des facteurs de stress thermique d’ampleur et/ou de durée différentes peuvent affecter la différenciation des sexes pendant les premiers stades de développement du bar commun européen (Dicentrarchus labrax), une espèce d’une importance économique massive pour les industries méditerranéennes de l’aquaculture et de la pêche.
    Vidéo de la présentation :

    prochainement
    Jeudi 25 février 2021 : Camille Houdelet Post-Doctorante Ifremer, UMR MARBEC Palavas, "Des abeilles aux poissons !"

    UMR MARBEC (IRD, Ifremer,Université de Montpellier, CNRS) ✆ 04 99 57 32 27 - 04 99 57 32 90 - 04 67 14 36 72 \ www.umr-marbec.fr

  • Nouveau LMI : SELAMAT, le laboratoire sentinelle de la biodiversité marine indonésienne

    Publié le :


    Le LMI SELAMAT est dirigé par le LIPI, l’Institut Indonésien des Sciences, et l’IRD. Ses responsables sont Hagi Yulia Sugeha, et Régis Hocdé, et il implique le RCO-LIPI, l’Ecole Polytechnique KP Sorong, l’Université de Papouasie UNIPA, l’UMR MARBEC, L’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier ISEM, l’Institut Méditerranéen d’Océanologie MIO et l’UMR Entropie.
    Sa durée, de 5 ans renouvelable, s’étend de 2021 à 2025.

    JPEG - 107.2 ko
  • "Enquête sur le climat du Protérozoïque : la piste du méthane"

    Publié le :


    En étudiant les caractéristiques biogéochimiques d’un lac particulier situé à Mayotte, des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires révèlent que les conditions climatiques de la fin du Précambrien ont pu être modulées par le méthane, un gaz à effet de serre d’origine biologique. Leurs résultats sont publiés dans les Scientific Reports de la revue Nature.

    PNG - 95.6 ko

    Publication

    Cadeau, P., Jézéquel, D., Leboulanger, C. Fouilland, E., Le Floc’h, E., Chaduteau, C., Milesi, V., Guélard, J., Sarazin, G. Katz, A., d’Amore, S., Bernard C., Ader, M. 2020. Carbon isotope evidence for large methane emissions to the Proterozoic atmosphere. Nature Scientific Reports 10, 18186. https://doi.org/10.1038/s41598-020-75100-x

  • Dernières publications

    Publié le :

    Base bibliographique : publications de 2015 à 2021


    • Cariou, P., Guillotreau, P. (2021). Capacity management by global shipping alliances : findings from a game experiment. Maritime Economics & Logistics. doi:10.1057/s41278-021-00184-9
    • Castro-Ruiz, D., Andree, K. B., Solovyev, M. M., Fernández-Méndez, C., García-Dávila, C., Cahu, C., Gisbert, E., Darias, M. J. (2021). The digestive function of Pseudoplatystoma punctifer early juveniles is differentially modulated by dietary protein, lipid and carbohydrate content and their ratios. Animals 11, 369. doi:10.3390/ani11020369
    • Chassot, E., Antoine, S., Guillotreau, P., Lucas, J., Assan, C., Marguerite, M., Bodin, N. (2021). Fuel consumption and air emissions in one of the world’s largest commercial fisheries. Environmental Pollution 116454. doi:10.1016/j.envpol.2021.116454
    • De Oliveira, J., Chadili, E., Turies, C., Brion, F., Cousin, X., Hinfray, N. (2021). A comparison of behavioral and reproductive parameters between wild-type, transgenic and mutant zebrafish : Could they all be considered the same ”zebrafish” for reglementary assays on endocrine disruption ? Comp. Biochem. Physiol. C-Toxicol. Pharmacol., 239, 108879. doi:10.1016/j.cbpc.2020.108879
    • Hachim, M., Rouyer, T., Dutto, G., Kerzerho, V., Bernard, S., Bourjea, J., McKenzie, D. J. (2020). Oxygen uptake, heart rate and activities of locomotor muscles during a critical swimming speed protocol in the gilthead sea bream Sparus aurata. J. Fish Biol. doi:10.1111/jfb.14621
    • Kopf, R. K., Yen, J. D. L., Nimmo, D. G., Brosse, S., Villeger, S. (2021). Global patterns and predictors of trophic position, body size and jaw size in fishes. Glob. Ecol. Biogeogr., 30, 414–428. doi:10.1111/geb.13227
    • Leoni, V., Bonnet, D., Ramírez‐Romero, E., Molinero, J. C. (2021). Biogeography and phenology of the jellyfish Rhizostoma pulmo (Cnidaria : Scyphozoa) in southern European seas. Global Ecology and Biogeography. doi:10.1111/geb.13241
    • Leruste, A., Garrido, M., Malet, N., Bec, B., de Wit, R., Cecchi, P., Pasqualini, V. (2021). Impact of nutrient availability on the trophic strategies of the planktonic protist communities in a disturbed Mediterranean coastal lagoon. Hydrobiologia. doi:10.1007/s10750-021-04517-w
    • Longépée, E., Ahmed Abdallah, A., Jeanson, M., Golléty, C. (2021). Local ecological knowledge on mangroves in Mayotte island (Indian Ocean) and influencing factors. Forests 12, 53. doi:10.3390/f12010053
    • Mannocci, L., Forget, F., Travassos Tolotti, M., Bach, P., Bez, N., Demarcq, H., Kaplan, D., Sabarros, P., Simier, M., Capello, M., Dagorn, L. (2020). Predicting bycatch hotspots in tropical tuna purse seine fisheries at the basin scale. Global Ecology and Conservation 24, e01393. doi:10.1016/j.gecco.2020.e01393
    • Pineda, M., Aragao, I., McKenzie, D. J., Killen, S. S. (2020). Social dynamics obscure the effect of temperature on air breathing in Corydoras catfish. J. Exp. Biol., 223, jeb222133. doi:10.1242/jeb.222133
    • Rodde, C., de Verdal, H., Lefebvre, S., Menniti, C., Vandeputte, M., Clota, F., Allal, F., McKenzie, D. J., Benzie, J. A. H., Nahon, S. (2020). Variations in isotope incorporation rates and trophic discrimination factors of carbon and nitrogen stable isotopes in scales from three European sea bass (Dicentrarchus labrax) populations. J. Exp. Mar. Biol. Ecol., 533, 151468. doi:10.1016/j.jembe.2020.151468
    • Sadio, O., Simier, M., Le Loc’h, F., Tito de Morais, L. (2021). Length-weight relationships of 19 fish species from two tropical artificial reservoirs (Manantali and Selingue) in Mali, West Africa. Cybium. doi:10.26028/CYBIUM/2021-451-007
    • Sarazin, G., Jézéquel, D., Leboulanger, C., Fouilland, E., Le Floc’h, E., Bouvy, M., Gérard, E., Agogué, H., Bernard, C., Hugoni, M., Grossi, V., Troussellier, M., Ader, M. (2020). Geochemistry of an endorheic thalassohaline ecosystem : the Dziani Dzaha crater lake (Mayotte Archipelago, Indian Ocean). Comptes Rendus. Géoscience 352, 559–577. doi:10.5802/crgeos.43
    • Sy, M. M., Rey-Valette, H., Figuières, C., Simier, M., de Wit, R. (2021). The impact of academic information supply and familiarity on preferences for ecosystem services. Ecological Economics 183, 106959. doi:10.1016/j.ecolecon.2021.106959
    • Travers-Trolet, M., Bourdaud, P., Genu, M., Velez, L., Vermard, Y. (2020). The risky decrease of fishing reference points under climate change. Front. Mar. Sci., 7, 568232. doi:10.3389/fmars.2020.568232
    • Vissio, P. G., Darias, M. J., Di Yorio, M. P., Pérez Sirkin, D. I., Delgadin, T. H. (2021). Fish skin pigmentation in aquaculture : The influence of rearing conditions and its neuroendocrine regulation. General and Comparative Endocrinology 301, 113662. doi:10.1016/j.ygcen.2020.113662
  • Approches écophysiologiques pour mieux comprendre les processus de recrutements des invertébrés marins

    Publié le :

    Bannière des Jeudis


    > Réjean Tremblay, Université de Québec à Rimouski (UQAR), JEUDI 11 FÉVRIER 2021, 13h15 \ 14h00

    Approches écophysiologiques pour mieux comprendre les processus de recrutements des invertébrés marins

    Un très grand nombre d’invertébrés marins ont un cycle larvaire pélagique suivi d’un passage à la vie benthique caractérisé par une métamorphose intégrant des changements morphologiques importants, leur permettant de développer les tissus et processus physiologiques adaptés à leur nouvel habitat. Le succès de cet établissement benthique est critique pour comprendre la structure des communautés, mieux gérer les stocks et pour le succès des opérations aquacoles. De plus en plus d’études démontrent l’extraordinaire plasticité des phénomènes liés au recrutement des invertébrés marins. En effet, les larves de plusieurs espèces ont une capacité très importante à retarder leur métamorphose. De plus, certaines espèces de bivalves ont également la capacité de se remettre en suspension dans la colonne d’eau pour un second établissement benthique. Ces retards de métamorphose et migrations secondaires permettent aux individus d’accroître leur capacité de dispersion et de sélection d’environnement adéquat. Ces mécanismes ont toutefois un coût énergétique et métabolique non négligeable et sont régis par des signaux environnementaux. Comme les stades larvaires sont les niveaux ontogéniques les plus sensibles aux conditions environnementales, une meilleure compréhension de ces phénomènes est primordiale, particulièrement dans un contexte de changements globaux où les pressions anthropiques sont grandissantes. La recherche actuelle de l’impact anthropique intégrant les changements climatiques, l’acidification et l’hypoxie est florissante. Toutefois, un facteur fortement négligé est le bruit sous-marin. Le bruit dans les milieux marins provient d’un large éventail de sources, d’origines naturelles et anthropiques. Il est reconnu que les bruits d’origine anthropique ont augmenté drastiquement dans les dernières décennies et qu’il s’agit d’un enjeu mondial. Une façon d’aborder ces problématiques est l’approche intégrative écophysiologique favorisant une meilleure compréhension des mécanismes écologiques sous-jacents à la distribution et à la capacité adaptative des espèces aquatiques.
    Vidéo de la présentation :

    prochainement
    Jeudi 18 février 2021 : Alexander Goikoetxea, Post-doctorant Ifremer, UMR MARBEC Palavas, "The role of stress and epigenetics in sexual fate in fishes"

    UMR MARBEC (IRD, Ifremer,Université de Montpellier, CNRS) ✆ 04 99 57 32 27 - 04 99 57 32 90 - 04 67 14 36 72 \ www.umr-marbec.fr

Navigation

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre