14January 2021

The non-academic valorization in science of ecology and environment: who? what? how?

Par: Éric Fouilland, CNRS, UMR MARBEC Sète Lieu:

Bannière des Jeudis


> Éric Fouilland, CNRS, UMR MARBEC Sète, Thursday 14/01/2021 1:00 pm

The non-academic valorization in science of ecology and environment: who? what? how?

D’abord des sciences de l’observation, l’écologie et les sciences de l’environnement permettent de mobiliser des approches scientifiques pour comprendre notamment comment les changements globaux résultant des activités humaines affectent les composantes de la biodiversité et de l’environnement. Elles permettent également de développer des outils d’aide à la gestion des milieux pour en restaurer les fonctions, prédire leurs évolutions, et montrent aujourd’hui un potentiel d’innovation qui contribue entre autres à la transition vers une société plus écologique. Malgré tout, les interactions entre les laboratoires et les acteurs économiques et sociétaux restent faibles (constat issu des prospectives CNRS InEE 2017). Le rôle des cellules de transfert, des services de valorisation et de partenariats des tutelles, des SATT, des Pôles de compétitivité est souvent mal compris par une majorité de chercheurs peu sensibilisés à la valorisation non académique. Par ailleurs, il n’y a pas, ou peu, de reconnaissance de l’implication des chercheurs dans ce type de valorisation pour leur évaluation et celle de leur carrière. Sur la base de ces constats, un RTP, Réseau Thématique Pluridisciplinaire, InEE (http://innovaee.cnrs.fr/) a été mis en place en janvier 2019 dont l’objectif est d’établir un état des lieux et d’émettre des recommandations pour que les sciences de l’écologie et de l’environnement puissent être clairement identifiées comme une ressource incontournable d’actions et de solutions innovantes. Je présenterai un aperçu des travaux du RTP en cours de réalisation.
The conference ’s video:

prochainement
Jeudi 21 janvier 2021 : Leïla Ezzat (École Polytechnique Fédérale de Lausanne - SBER) “Common interactions with reef fishes can alter coral microbiomes”

UMR MARBEC (IRD, Ifremer,Université de Montpellier, CNRS) ✆ 04 99 57 32 27 - 04 99 57 32 90 - 04 67 14 36 72 \ www.umr-marbec.fr

Navigation

Keywords

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, is a research unit which includes the staff of 4 organizations: IRD, IFREMER, UM and CNRS. Its objective is the study of marine biodiversity in lagoon coastal and offshore ecosystems, at different integration levels, molecular, individual, population and community aspects and the way humans use this biodiversity.