Thomas CLAVERIE

Informations


Bureau de biologie : 0269617034





BIOGRAPHIE :

Thomas Claverie est un biologiste marin intéressé par le lien qui existe entre morphologie et fonction dans un contexte, à la fois évolutif, et écologique. Les modèles animaux sur lesquels il travaille sont principalement les crustacés et les poissons. Thomas a obtenu son doctorat dans l’université de Londres en décembre 2007 après trois ans de recherche dans une station marine écossaise pour étudier la biologie d’un crustacé : la galathée. Ensuite il a réalisé un postdoctorat de trois ans et demi à l’université de Californie Berkeley et l’université du Massachusetts Amherst aux États-Unis où il a étudié l’évolution des mouvements rapides chez la mante de mer. Il a ensuite réalisé un nouveau postdoctorat d’un an et demi à l’université de Californie Davis aux États unis pour travailler sur la diversité des formes dans un contexte évolutif chez les poissons tropicaux. Au Centre universitaire de Mayotte, il utilise son savoir-faire pour mieux comprendre le fonctionnement des écosystèmes lagonaires et l’impact anthropique sur l’équilibre de ce système.

Publications

2016

Villon, S., et al. "Coral Reef Fish Detection and Recognition in Underwater Videos by Supervised Machine Learning: Comparison Between Deep Learning and HOG plus SVM Methods." Eds. J. BlancTalon, et al. Advanced Concepts for Intelligent Vision Systems, Acivs 2016, 10016. Cham: Springer Int Publishing Ag, 2016. 160–171.
bascule de visibilité

2014

Anderson, P. S. L., T. Claverie, and S. N. Patek. "Levers And Linkages: Mechanical Trade-Offs In A Power-Amplified System." Evolution. 68.7 (2014): 1919–1933.
bascule de visibilité

MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, est une unité de recherche qui regroupe des personnels de 4 organismes : l’IRD, l’Ifremer, l’UM et le CNRS. Son objectif est l’étude de la biodiversité marine des écosystèmes lagunaires, côtiers et hauturiers à différents niveaux d’intégration, depuis les aspects moléculaires, individuels, populationnels et communautaires, et des usages de cette biodiversité par l’Homme. Nous rejoindre